La Petite Fille à la Mine de Papier Mâché
 
Accueil
Chapitres
Téléchargements
Vos réactions
Contact
 
 
          1958, le pire est à venir !


Ici, rue Chénier, je viens d’avoir huit ans et je me pose mille questions sur la conduite singulière que mon père montre depuis peu à mon égard. Malgré son instabilité je l’aime tout de même, mais je n’aime pas ses nouveaux câlins.
Je suis pourtant toujours la même petite fille !?
Alors pourquoi me demande t-il de lui faire toutes ces choses ?
Si je refuse, il se met en colère et menace de me battre. Je dois lui obéir.
Dans ces moments là, je n’arrive plus à faire la part des choses entre l’affection que j’ai pour lui et le dégoût qu’il m’inspire.
Pourtant, il m’a bien tout expliqué : l’inceste est un comportement normal chez un père qui aime sa fille ! Je dois donc accepter ses caresses et lui en faire en retour, mais je dois, également, garder le secret, me dit-il, car l’inceste est interdit par la loi, même s’il n’y a pas pénétration.
En aucun cas je ne dois le trahir, me recommande t-il, car il finirait sa vie en prison.
Il n’a rien à craindre, je ne dirai rien à personne … Il le sait…
Il a fait naître en moi la honte et la culpabilité. Mais aussi la peur !
Si les gens devinaient ? S’ils lisaient en moi ? Ou bien encore, si mon père devenait trop expressif à mon égard ? Si quelqu’un venait à savoir, mon frère et moi deviendrions des orphelins car mon père serait sévèrement puni ! J’ai de la peine pour lui aussi.
En permanence je suis sur mes gardes et, finalement, mon père m’aide bien dans cette attitude puisque je n’ai pas le droit d’avoir de copines en dehors de l’école. Mon frère n’a pas le droit, non plus, de recevoir des camarades à la maison.

Même si je ne parle pas avec Patric je sais qu’il ne subit pas d’agressions sexuelles, notre père n’a pas de penchant pour les petits garçons . C’est une compensation pour moi de savoir mon frère à l’abri de ses perversions. J’apprends à dissimuler mon malaise, afin que nul ne perçoive la dégénérescence de notre famille.