La Petite Fille à la Mine de Papier Mâché
 
Accueil
Chapitres
Téléchargements
Vos réactions
Contact
 
 
          Pas de repère dans l’espace


Aux vacances de Pâques, Patric change de crèmerie… enfin, je veux dire que maintenant il n’est plus apprenti cuistot dans la pension de famille, mais que justement, il travaille comme commis dans une crèmerie, Faubourg Saint-Martin.
Pour les vacances scolaires ma belle-mère m’autorise à sortir les deux petits afin de les emmener jouer au parc Chautemps. Ils ne sont pas très turbulents, alors je n’ai pas de difficultés à les surveiller.
Comme je ne sais pas me diriger facilement, je ne vais que dans des lieux que je connais bien. C’est vrai, si j’arrive à différencier ma droite de ma gauche, c’est que j’ai éprouvé le besoin de sucer mon pouce droit en permanence depuis toute petite, (À moins que dans le ventre de ma mère je le suçais déjà), après ce fut uniquement pour m’endormir, et, il en résulte que mon doigt est boursouflé à la dernière phalange. S’il est un peu déformé, et bien, il est un point de repère pour moi.
Quand je n’arrive pas à me retrouver, que je demande le nom d’une rue à quelqu’un et que l’on me répond : « La deuxième à droite…La troisième à gauche… », je regarde mon pouce et le problème est résolu.
Maintenant j’ai treize ans. Je n’ai plus ce besoin de sucer mon pouce et il va reprendre sa forme initiale. Comment vais-je, à présent, reconnaître ma droite de ma gauche, afin de régler définitivement mon anomalie ?
Pourtant, depuis l’âge de onze ans, mon accident à la main droite m’a laissé une déformation sur l’ongle du majeur. Je n’y ai jamais pensé pour m’orienter sur mes trajets qui ne sont pas rectilignes.