La Petite Fille à la Mine de Papier Mâché
 
Accueil
Chapitres
Téléchargements
Vos réactions
Contact
 
 
          Racket


Cet été, j’ai passé les deux mois de vacances dans une colonie organisée par la pension, sans mon frère qui est allé chez ses parrain et marraine. Valérie est partie en vacances avec ses parents et sa sœur. Elles ont de la chance, leurs parents ne sont pas divorcés ! Alors, j’ai sympathisé avec une autre fille qui partait pour la colo elle aussi. Elle était rassurée que sa cousine, plus grande qu’elle, soit du voyage.
«Tu verras, m’avait-elle dit, elle va nous protéger si on nous embête !»
J’en suis revenue de sa protection ! De la colo aussi, bien sûr. Sur toute la période de mes vacances, j’ai reçu de mon père un colis avec bonbons et gâteaux, et, une autre fois un peu d’argent. La cousine ne s’est faite protectrice qu’à ces deux moments opportuns, en venant me soulager de la moitié de mes friandises et des deux tiers de mon argent. Pour une fois que j’avais été gâtée par Papa !
A mon retour, il manifesta de l’énervement ne comprenant pas que nous, ses enfants, en lui envoyant nos cartes postales, on lui écrive toujours la même chose : je mange bien, je joue bien, je dors bien.
« Vous n’avez pas besoin de me parler de ça, je le sais déjà ! Parlez- moi de ce que vous faites ! »
Il voudrait pas par hasard, que je lui parle de ma grande naïveté…